Je déménage!

Vous vous demanderez pourquoi j’ai décidé de plateforme, et à quelle plateforme je suis allé ? Alors, je vous réponds tout de suite, je suis allé sur Wordpress. Pourquoi ? Parce que Wordpress offre beaucoup plus de libertés aux blogueurs et que c’est que je recherche. Donc, voilà, je suis passé là-bas.

Je serais très content que vous me suiviez dans mon nouveau blog, avec un nouveau thème, une nouvelle plateforme, je décide de commencer l’année de mon blog sous de bons auspices.

Voici le lien du blog sous wordpress. A savoir, je ne supprime pas celui-ci, mais il sera pas forcément mis à jour !

http://letteraturaa.wordpress.com/

jeudi 5 janvier 2012

Article spécial interview d’un auteur de mon livre COUP DE COEUR : Charline Quarré

photoC’est la deuxième fois que je vous présente un interview d’auteur, le premier était Jean-François Joubert, et la deuxième est la talentueuse Charline Quarré que je remercie pour ses réponses, sa gentillesse, son livre…

L’auteur de A contre-jour dont je viens de publier la chronique a bien voulu consacrer son temps pour moi, humble bloggeur surtout pour la réalisation d’interview, mais toutefois, elle a acceptée de nous parler, en répondant à mes questions, je suis encore nouveau dans l’art de l’interview, donc pour les questions, elles ne sont pas vraiment complètes, mais quand même, j’ai essayé de faire un bon truc, surtout avec l’aide de l’aide qui m’a aidé dans la réalisation.

Voilà mon interview avec Charline Quarré (Il y a des questions sur le livre que vous ne comprendrez pas, donc lisez-le XD) :

photoBonjour, Charline Quarré, vous êtes l’auteur de A contre-jour publié chez les Éditions Baudelaire. Les internautes et vos lecteurs ne vous connaissent pas forcément, pouvez-vous parler de votre parcours ?

Après un bac littéraire, j’ai erré de facs en écoles parce que je n’étais pas spécialement faite pour les études. J’ai fait pas mal stages en librairie mais je finissais par m’y ennuyer. J’ai donc arrêté. Aujourd’hui, je fais des études de scénariste.

Aimez-vous lire ? On dit souvent qu’il faut beaucoup lire pour écrire, qu’en pensez-vous ?

Je lisais énormément avant, des centaines de livres. Je lis moins faute de temps. Je crois qu’il faut avoir beaucoup lu pour écrire, mais pas forcément pendant les périodes d’ écriture, car ça peut l’influencer sans qu’on s’en aperçoive.

Avez-vous des projets d’écriture ? Pouvez-vous nous en parler ?

Oui, j’ai écrit terminé un deuxième roman et le troisième est en cours d’écriture. Dans le cadre de mes études, j’ai écrit un scénario de court-métrage (actuellement en montage) et je dois également écrire un long-métrage.

Depuis quand écrivez-vous ? Avez-vous écrit autre chose que de la littérature contemporaine ? Avez-vous déjà essayé la science-fiction ?

J’écris depuis l’âge de 7-8 ans. Au début, c’était essentiellement des poèmes ou des chansons. La science-fiction ? Jamais, c’est un genre qui ne me touche pas du tout ! En revanche, je pourrais éventuellement essayer « l’épouvante ». Adolescente, je ne lisais quasiment que des romans de Dean Koontz, Graham Masterton, Stephen King, etc.

Vous êtes une écrivaine à plein temps ou pas ? Avez-vous l’ambition de l’être ?

Non, je suis pour l’instant mes études de cinéma, mais pour le futur pourquoi pas. Enfin, pour ça, il faudrait qu’il y ait un large lectorat qui me soutienne. Aujourd’hui, je suis totalement anonyme.

Que pensez-vous du monde de l’édition ?

Je pense qu’il est extrêmement fermé… Vaut mieux pas que je me lâche sur ce sujet...

Votre livre se vend-il bien ?

On ne m’a communiqué aucun chiffre pour l’instant. Cependant, il y a eu plusieurs ruptures de stock, je pense que c’est bon signe. Sinon, la méthode bouche-à-oreille fonctionne parfaitement. Et j’ai de plus en plus de retours positifs de la part de lecteurs que je connais et pas.

Passons aux questions sur votre livre, êtes-vous fière de votre livre ?

Oui, je suis fière de l’objet-livre, mais le contenu… je l’ai trop vu, je ne peux plus le supporter. Je le laisse aux lecteurs.

J’ai personnellement adoré la première partie qui décrit bien l’état d’esprit de Margot. Qu’en pensez-vous ? Quand l’avez-vous écrit ?

J’ai posé le squelette à 16 ans pour me mettre à l’écrire à 17 ans. Beaucoup de lecteurs me disent qu’ils sont émus par la version adolescente de Margot. Pour ma part, étant adulte, les sentiments qu’elle décrit me sont devenus flous, presque étrangers.

L’histoire d’amour entre Julien et Margot est assez ambigüe, qu’en pensez-vous personnellement ?

Ça colle bien avec le roman, cette situation ambigüe. Elle correspond à la personnalité de Margot, un peu torturée. Et puis quand les choses sont trop faciles, elles n’ont plus vraiment d’intérêt littéraire.

Margot vous manque-t-elle ? Pensez-vous la faire revivre dans un autre roman ?

Non, pas du tout, je l’ai livrée aux lecteurs. Je n’ai pas l’intention de faire de suite. En revanche, peut-être qu’avec un peu d’imagination vous pourrez retrouver Margot dans un deuxième roman.

Parlons du passé de Margot, que pensez-vous des atrocités de son enfance, d’où vous est venue l’idée ?

Eh bien, je n’ai rien eu à faire puisque j’ai rencontré à peu près les mêmes difficultés qu’elle a connue à l’école. Ce sont des souvenirs qui ont la vie dure donc, il n’a pas été difficile pour moi de les romancer. Je n’utiliserai pas le mot « atrocité », il est trop sévère. Ce sont des choses qui arrivent et je pense que les enfants ou jeunes adolescents n’ont pas vraiment une conscience aigue de la notion de cruauté, ça les disculpe un peu.

Que voulez-vous dire à vos lecteurs et peut être futurs lecteurs ?

Je ne peux pas leur suggérer de me lire, simplement parce que lorsqu’on me recommande un livre, ça me coupe toute envie de le lire. Quant à mes lecteurs, je les remercie d’avoir eu le courage et la curiosité d’avoir lu un roman écrit par une inconnue.

Merci beaucoup pour cet entretien que vous m’avez accordé. J’attends avec impatience la sortie de vos prochains livres.

Merci à vous aussi. Et excellente année.

Voilà pour mon entretien avec Charline Quarré, que je ne remercierais jamais assez, mais si, vous le pouvez, en lisant et achetant son livre qui vaut les premières places, lisez-le même si l’auteur ne voudrais pas vous le dire

3 commentaires:

  1. Magnifique interview, bravo à toi et merci à Charline Quarré!

    RépondreSupprimer
  2. Merci à toi pour le livre, sinon je n'aurais pas pu découvrir cette auteur :)

    RépondreSupprimer
  3. félicitations,tres bonne interview...merci a Charline Quarré

    RépondreSupprimer